Une tasse de chlore

A SAVOIR !
Les applications Instagram et Snapchat sont les outils d’expérimentation cinématographique de Louise, récemment titulaire d’un Master cinéma à La Sorbonne. Elles lui ont inspiré son premier film : Une tasse de chlore.

DIFFUSION
Festivals de cinéma

FILM EN COMPÉTITION

2017 | France
Court métrage | Fiction
VF | 10’

SYNOPSIS
Olivia, une jeune fille pleine de complexes, décide d’aller nager à la piscine municipale un samedi matin. Dans le bassin, une désagréable rencontre vient la déstabiliser.

FICHE TECHNIQUE
Scénario | Réalisation
Louise Condemi
Musique originale
Déborah Bombard-Golicki
Image
Paul Hubble
Son
Étienne André
Maxime Dufils

Montage
Basile Trouillet
Production
Lila Toupart
Interprétation :
Gabrielle Condemi
Oscar Lesage

Louise Condemi | Scénariste | Réalisatrice
PNGAprès des études de lettres et de théâtre, Louise Condemi intègre un master de cinéma à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Les applications Instagram et Snapchat sont ses premiers outils d’expérimentation cinématographique. Ils lui permettent de nourrir un humour sur l’intimité qui lui inspire son premier film réalisé en 2017, Une tasse de chlore. En 2018, elle développe Esther et Roméo, un projet de série pensé pour Instagram. Elle prépare en parallèle un court métrage de comédie sur l’adolescence avec Apaches Films intitulé Romance, abscisse et ordonnée.

Deborah Bombard-Golicki | Compositrice
JPEGVioloncelliste de formation, Deborah est une jeune compositrice de musique de films. Sa force : une véritable maîtrise de l’écriture musicale due à sa formation classique, alliant un goût et une connaissance de la scène musicale contemporaine rock, électro et indé. Ce qui lui permet une grande capacité d’ouverture, d’adaptation et de création selon la demande des réalisateurs.
Diplomée du conservatoire de Paris, Deborah est capable de composer et de jouer de multiples instruments comme le violoncelle, la guitare, le piano et la basse, elle a aussi en poche un diplôme de chant lyrique ainsi qu’un master de musicologie de la Sorbonne. Selon Deborah, si on juge qu’un bon acteur est censé être capable d’aussi bien jouer le rôle d’un criminel que d’un clown, un compositeur de musique de films, doit être capable de composer de la musique de tous genres.