Top départ de la compétition long métrage

Avec trente petites minutes de retard, Isabelle Massot, la présidente de Valence Scénario, prend la parole. Le micro ne fonctionne pas, tant pis, on l’entend quand même. Des excuses de circonstances sont succédées par des applaudissements nourris et chaleureux, complétés par la présentation du jury de la compétition long-métrage composé de Raphaëlle Desplechin, Patrick Godeau, Frédérique Moreau, Marie-Pierre Thomas et Marion Le Coroller.

Hélène Merlin, l’une des quatre heureux élus (parmi trois-cent candidats), entourée de ses parrains et marraines Thierry Aflalou et Gladys Marciano, prend la parole et brise un premier tabou : « J’ai mes règles. » Puis un deuxième, en pitchant son projet de film, intitulé « Cavale », une conte noir et décalé sur l’adolescence et l’inceste, sous influence, entre autres, de Wes Anderson et Todd Solondz.

Le questions-réponses qui suit entre plus en détails dans l’analyse de l’histoire. Certaines interventions du public sont retorses, mais la candidate se défend habilement, avec humilité et intelligence.

Des applaudissements referment le premier grand évènement de ce 21e festival international des scénaristes. Les trois autres candidats entreront en piste dès demain et la compétition s’annonce serrée