Sylvie BALLYOT & Chloé CHEVALIER

Compétition création - long métrage

Sylvie BALLYOT

Diplômée de la Fémis en montage, Sylvie Ballyot se tourne vers le cinéma expérimental. En 2002, elle réalise un film de fiction, Alice. Dès lors sont posées ses sujets d’inspiration permanents (le désir, l’identité, le rapport à la famille) que l’on retrouve dans Tel Père telle fille (Quinzaine des Réalisateurs 2007) et Moi tout seul (2012). Love and Words (2008) est une de ses rares incursions dans le documentaire de création primé dans plusieurs festivals. Actuellement, elle développe « Beirut Live » et « De corps et d’esprit », deux longs métrages qui s’inscrivent dans le prolongement naturel de son œuvre alliant écriture de fiction et recherche formelle.

Chloé CHEVALIER

Titulaire d’un master de cinéma de Paris III, Chloé Chevalier travaille actuellement à l’écriture de plusieurs longs métrages. Deux avec la réalisatrice Sylvie Ballyot : « De corps et d’esprit » et « Beyrut Live ». Et « Entre les bêtes », film d’anticipation qui a obtenu l’aide à l’écriture du CNC en recherche de producteur.
En parallèle elle écrit pour Florent Sauze « Le monde de demain », produit par Easy Tiger.
Elle écrit aussi des romans de fantasy : Récits du Demi-Loup sortira en août 2015 aux éditions les Moutons électriques.
Enfin, elle collabore à l’écriture de deux moyens métrages au sein des Films d’Argile qu’elle a fondée avec Clément Schneider : « 1794, à l’ombre des chapelles » et « Tard dans la nuit ».

De corps et d’esprit

Benedict, 10 ans, vit avec son père Bernard, éleveur de chevaux, dans un village isolé de montagne. Un père gravement malade qu’il se retrouve seul à accompagner dans sa fin de vie. Sa mère a disparu quand il était petit. Père et fils ne cessent de se confronter à ce propos, Bernard répétant qu’elle est morte, Benedict affirmant qu’elle est toujours vivante, puisque son « fantôme » ne lui est jamais apparu. La gravité de la maladie de Bernard va peu à peu modifier leur relation, le caractère irascible du père va s’atténuer, cependant que Benedict le prendra en charge physiquement, avec douceur et fermeté. Au contact de la nature et des chevaux qui l’entourent, Benedict puise ses forces et construit son univers intérieur, alors que s’achève son enfance.