Stand up des bleus – « Double-vitrage » de Nicolas Mourgère, ou l’histoire d’une mouche qui rêvait d’évasion

Après une première séance de pitchs présidée par Elie-G. Abécéra et Charlotte Pailleux jeudi 9 avril, nous sommes allés à la rencontre des auteurs de demain. Aujourd’hui, Nicolas Mourgère avec Double Vitrage.

De nombreux pitchs de projets, présentés en une minute seulement, s’enchainent dans une explosion de mots au cabaret du pop ce matin du jeudi 9 avril. Parmi eux, « Double vitrage », un projet de court-métrage d’animation de Nicolas Mourgère.

« Double vitrage » raconte l’histoire d’une petite mouche grise enfermée dans une maison qui ne rêve que d’une chose : franchir la dernière frontière avec le dehors, l’inatteignable « grand passage »… qui n’est en fait qu’une simple vitre. Les rires fusent dans la salle, Nicolas esquisse une moue rieuse. « C’est une comédie noire », précise-t-il avant de quitter l’estrade. Ellie Abécéra et Charlotte Pailleux, tous deux scénaristes et jurys de cette séance de pitchs, semblent conquis.

Pendant l’interlude qui leur permet de délibérer, on interroge Nicolas : « Quand j’ai écrit Double Vitrage, je me sentais bloqué dans mes projets. Je contemplais ma fenêtre et et l’obstination des petits moucherons à vouloir passer de l’autre côté de la vitre sans jamais y parvenir m’a semblé assez représentatif de ce que pouvait être le métier de scénariste. Quiconque a déjà passé des soirées à fixer le plafond sans trouver d’inspiration ne peut qu’approuver vigoureusement cette analyse poétique des aléas du métier. Nicolas Mourgère avec Double Vitrage pose la question de l’obstination, de l’ambition : est-ce vraiment une bonne chose d’être passionné, quand la passion tourne à l’obsession ?

Soudain, un homme appelle Nicolas derrière nous. On coupe court à l’interview pour retourner précipitamment dans la salle : Ellie Abécéra et Charlotte Pailleux sont en train de rendre leur verdict. Le nom de Nicolas résonne parmi les sélectionnés. On dirait bien que Double Vitrage passe en demi-finale.