Sophie Muller

2 projets : La Porteuse de valise, La main gauche

BIOGRAPHIE
Comédienne d’origine, le jeu est un peu sa langue maternelle artistique. Il représente ses premiers pas de dialoguiste, de créatrice de personnages.
Inscrite longtemps dans l’univers des autres, elle a commencé à orchestrer le sien en montant trois pièces de théâtre, un opéra pour enfants, puis en réalisant trois court-métrages autoproduits dont Le Monde est toujours là, Prix du Scénario au Festival Cinémania 2013.
Elle porte actuellement un projet de long-métrage La Porteuse de Valises qui a obtenu la Bourse Beaumarchais. Elle a retravaillé le scénario dans le cadre de l’Atelier Claude Miller et il a remporté le Prix Universciné-Claude Miller 2013.
En parallèle, elle a écrit des projets de séries et un unitaire optionnés par Capa Drama, les films Pelléas et Jawls Productions (Groupe Telfrance) ; ainsi qu’un shortcom développée par KM Productions.
elle fait également partie du Collectif A Suivre et des Lecteurs Anonymes.

PROJETS EN DEVELOPPEMENT
1. La Porteuse de valises
Long-métrage
D’après une histoire vraie

Prix Universciné- Claude Miller 2013 (préachat VOD)
Atelier Claude Miller 2013
Bourse Beaumarchais 2012

Etape du projet : Continuité dialoguée (V4), en recherche de producteur.

Solenn exerce ses premiers pas de thérapeute auprès de personnes âgées. Alors que Madame Cuenat lui confie qu’elle s’est évadée d’une prison en 1961, pendant la Guerre d’Algérie, Solenn apprend que sa patiente va perdre la mémoire... Elle décide de recueillir son histoire avant qu’elle ne se perde.

La Porteuse de Valises mêle le sens de l’intime au sens de l’Histoire. Dans les années 50, une jeune française fait le choix d’une solidarité risquée et tabou à l’Algérie et mène, au fond, un combat pour sa propre liberté. De la même manière, Solenn étouffe dans son carcan d’orpheline voire de femme : elle trouve en la jeune Hélène le modèle identificatoire dont elle a besoin pour se comprendre et se construire.

2. La main gauche
court-métrage
15 min

Travaillé dans le cadre de l’Atelier Eve Deboise (Séquences 7)
Sélectionné par The Cinematic Lightbox- Consultant : Mickaël Kummer

Etape du projet : Continuité dialoguée (V4), en recherche de producteur.

A la rue et souffrant d’une vieille blessure à la main gauche, Quentin pille des appartements en nourriture et en antidouleurs. Dans une maison qui semble désertée, un piano le retient plus longtemps. Malgré son handicap, il retrouve un peu de sa virtuosité d’ancien concertiste… sans savoir que quelqu’un l’écoute.

C’est l’histoire d’une rencontre sans paroles, celle de Quentin et d’Emilie, jeune veuve. Leurs parts manquantes vont se reconnaître en musique pour les amener à vibrer de nouveau.