Romain Villet

AUTEUR AU FORUM DE LITTÉRATURE

Né en 1979, je suis devenu aveugle à l’âge de quatre ans.
Paru en février 2014, Look est mon premier roman.
Lucien, le narrateur, est aveugle parce que ce livre, par-delà l’histoire d’amour qu’il raconte, est la première réponse de l’écrivain que je suis à la question : Quelles formes narratives peuvent dire la vie sans voir ?

Avec l’intention de poser cette même question aux caméras et à ceux qui les côtoient, je me réjouis de venir à Valence pour envisager les possibilités d’adaptation de ce livre à l’écran.

Que dire de plus ? Qu’en 2009 et 2010, j’ai réalisé deux documentaires radiophoniques de 52 minutes diffusés sur France culture dans l’émission Sur les docks. Le premier, « Victor et moi », parlait de l’incidence de la révolution numérique sur l’accès des aveugles à la lecture. Le second, « Accords perdus, à corps chantant », s’intéressait à la manière dont les musiciens entretiennent et sollicitent l’instrument qu’est leur propre corps.
Enfin (la chose a trop d’importance dans ma vie pour être tue), comme Lucien, le narrateur de Look, je suis pianiste de jazz et leader du Bopstine trio depuis 2006.