Rencontre avec Charlotte Sanson après la projection de Pilules Bleues

Après la projection du téléfilm d’Arte « Pilules Bleues », adapté de la bande-dessinée de Frédérik Peeters, nous sommes allées à la rencontre de Charlotte Sanson, sa scénariste.

Sous le soleil de Valence, à la terrasse d’un café, Charlotte Sanson nous parle de ses nombreuses expériences du Festival, ainsi que de son expérience en tant que scénariste sur le projet Pilules Bleues.

Son premier projet est sélectionné en 2011 pour le Workshop Bible de télévision. « C’est aussi là que j’ai rencontré les filles avec qui nous avons créé la Mafia Princesse ». Ce collectif d’auteur fait partie des fidèles du Festival, et organise notamment depuis 2 ans des Cadavres Exquis à travers les bars de Valence pour l’occasion.

La jeune femme, « formée sur le tas » au métier de scénariste, a d’abord intégré la formation Exploitation-distribution à la Fémis, qu’elle revendique comme un atout en tant qu’auteur : Ce bagage lui a permis d’avoir un regard et une certaine conscience de ce que cherchent producteurs et distributeurs, mais aussi comprendre qu’un film ne peut être qu’une simple lubie d’auteur. « Avec 15 nouveaux films par semaine, il faut se poser la question : qu’est-ce qui va faire que les gens iront voir mon film plutôt qu’un autre ». Elle décide par la suite de s’engager sur la voie du développement de projets, ce qui lui donnera envie d’écrire ses propres scénarios.

Son envie de travailler sur l’adaptation de Pilules Bleues commence en réalité bien avant sa rencontre avec Jean-Philippe Amar. Elle s’était déjà renseignée sur les droits de la bande-dessinée, malheureusement indisponible à l’époque. Quelques années plus tard, le hasard fait qu’elle recroise le chemin du projet. Elle collabore alors avec Jean-Philippe Amar sur un autre projet, lorsque Catou Lairet contacte le réalisateur pour prendre en mains l’adaptation. La productrice a eu pour la BD de F. Peeters un véritable coup de cœur et un véritable coup de chance pour l’obtention des droits. La bonne entente qui règne entre Charlotte et Jean-Philippe explique qu’il la choisisse comme scénariste.

Ce qu’elle retient de l’aventure est une complémentarité dans leurs échanges. Jean-Philippe, par son expérience de l’image, apporte une forte dimension visuelle et lui offre une vraie liberté d’auteur.

Avec les ateliers « Tout est scénario » dans les médiathèques de Valence et la projection du film Pilules Bleues au programme du Festival, elle a pu échanger sur le travail d’adaptation, et son métier de scénariste, autant que sur son expérience personnelle liée au film.

En passant de jeune auteur découverte en 2011 à intervenante pour le Festival en 2015, Charlotte Sanson nous confie qu’il s’agit d’une étape importante dans sa carrière de jeune auteur.

Crédits image : Paul Olinger