Pitchs du Workshop Bibles de Télévision des auteurs en compétition.

Dans une salle comble du Lux, Elie-G. Abécéra, responsable du workshop, anime la séance de présentation des pitchs.

« J’ai reçu 65 Bibles de séries, je les ai toutes lues, et j’en ai sélectionné six. Vous allez en entendre les pitchs. C’est un exercice difficile dont il faut s’acquitter donc je vous demande d’être bienveillant. Écoutez bien ce qu’ils disent, écoutez moins la façon dont ils le disent », conclut-il d’un sourire complice et encourageant.
Encore quelques petits réglages techniques et la séance peut commencer.
Derrière un micro disposé au milieu de la scène se succèdent les auteurs des six projets sélectionnés : Coralie Le Van Van et son thriller « Fausse Identité », Nicolas Ducray et sa comédie noire, sociale et engagée « Aux Armes », Sébastien Morin et son drame fantastique « Mateïnda », Thibaut La Flaquière, Sophie Pincemaille et Martin Sauvageot pour leur projet autour des débuts de la télévision « Cognac-Jay » - du nom de la rue qui abritait les premiers studios télé - Thibault Mombellet et sa série « S.O.T. » qui nous entraîne dans le Service des Objets Trouvés et, enfin, Clément Vallos et sa chronique urbaine des banlieues « Zone Grise ».
Tous les genres sont là et chacun soulève l’intérêt de la salle qui aimerait connaître le fin mot de toutes ces histoires encore en gestation.
Des projets présentés avec quelques trémolos dans la voix, quelques plaisanteries maladroites traduisant l’enthousiasme, l’anxiété et l’épuisement de deux jours de questionnements et de travail intensif autour de projets chers aux auteurs et certainement demain sur nos petits écrans.