Myriam Aziza

SCÉNARISTE ETALISATRICE

INTERVENANTE À L’ATELIERPARATION

Après de brèves études de mathématiques, Myriam Aziza intègre La Fémis dans le département réalisation. Elle y réalise trois courts métrages, Sauf le vendredi, Méprises et Comme on respire, primés dans de nombreux festivals. En sortant de l’école, elle coréalise avec Sophie Bredier deux documentaires autour de questions identitaires, Nos traces silencieuses (1998) et Séparées (2001). Tout en poursuivant différents projets, deux courts métrages, Le pourboire (2000), L’âge de raison (2004), et le tournage d’un troisième documentaire, L’an prochain à Jérusalem (2007), elle se consacre, toujours avec sa complice Sophie Bredier, à l’écriture de son premier long métrage, La robe du soir. Après ce premier film sorti en salles en 2010, Myriam Aziza est actuellement en financement de son deuxième long métrage de fiction, une comédie qui avait été sélectionnée au Forum des auteurs de fiction en 2012.