Master Class avec Matthew Robbins

Partageant sa carrière entre les Etats Unis, la France et l’Inde, Mattew Robbins, pétillant moustachu, a évoqué son parcours professionnel de scénariste et de réalisateur.

Il a parlé de sa rencontre avec Steven Spielberg et de son immersion avec la police texane pour Sugarland Express, de sa méthodologie de travail à base de cartes colorées, de sa collaboration avec Radu Mihaileanu pour Le Concert, des différences notables entre productions françaises et américaines : en France, il y a un plus grand respect des auteurs, le producteur ne donne que son avis qui n’est pas nécessairement suivi, tandis qu’aux Etats Unis, le scénariste est un employé qui doit simplement obéir au producteur.

Matthew Robbins a aussi donné deux conseils aux jeunes auteurs. Tout d’abord, une astuce de Steven Spielberg : regarder les films en coupant la bande son. Cela permet de se concentrer sur la mise en scène. Ensuite, il est nécessaire de lire les scénarios des films que l’on aime, tout simplement...

Il a enfin dit quelques mots sur ses projets en cours : un thriller de Joann Sfar, The Shot, et un film confidentiel sur lequel Guillermo Del Toro l’a incité à ne pas trop en dire...