Master Class Fiction et politique

C’est parti pour la première leçon par « les grands » : à l’honneur, la politique dans les fictions, principalement dans les séries télévisées. Jean-Baptiste Delafon, Bernard Stora et Dan Franck nous ont révélé leur vision et leur compréhension de la politique à l’écran.

Une série se construit essentiellement sur les personnages, « absolument indispensables » selon Franck, et qui reflètent l’ambition souvent démesurée de ces figures publiques qui ont une « endurance surhumaine » (Delafon). Il faut « donner leur chance même aux personnages les plus haïssables », nous dit Stora. Ce qui intéresse surtout, précise-t-il, c’est le mécanisme de prise de pouvoir où la parole, très cinématographique, est capitale. Et faute de connaître les dessous des décisions politiques importantes, il faut inventer, imaginer leur genèse tout en respectant les événements réels. Une des idées principales qui se dégage de cette master class est qu’il est beaucoup plus courageux d’être complexe que d’être simple : défi qu’essaient de relever ces auteurs à chaque fiction.
Un cours qui a éclairé les participants notamment grâce à la diffusion des extraits de Baron noir, La dernière campagne et Les hommes de l’ombre.
Aussi, en bonus, une bande-annonce d’une série comique ukrainienne rafraîchissante dévoilée au MIPTV (Marché International des Programmes de Télévision) cette année où un professeur se retrouve président de la république après avoir fait le buzz sur YouTube ! L’honnêteté revient sur la scène politique… !