Léa GOTMANN

Compétition création - court métrage
Marathon d’écriture de court métrage en 48h

En juin dernier Léa Gotmann finissait ses études à l’ESEC, où elle a fait partie de la première promotion de l’atelier scénario. A cette occasion, elle a participé à un marathon d’écriture au Moulin d’Andé où elle a écrit le scénario de L’Eau-delà. Là-bas, elle a aussi rencontré Nadir Moknèche qu’elle a par la suite accompagné dans la finalisation de l’écriture de son prochain long métrage. Depuis elle a écrit le scénario d’un deuxième court métrage : En surface.

Synopsis

L’eau-delà
Elle, une jeune femme d’un vingtaine d’années n’arrive plus à dormir.
Les rares fois où ses paupières se ferment, en rêve elle voit la mer. Une nuit, lors d’une énième insomnie, Elle décide de prendre la route, direction la mer. Sans vraiment savoir ce qu’elle cherche, elle va se perdre, pour mieux se trouver.
Elle croise la route de Nyx, une femme mystérieuse, qui la guide, à bord de sa barque. Jusqu’à l’aube.

En surface
En surface, c’est le lieu de l’histoire. Léopoldine, une jeune femme en devenir, y arrive peut-être par hasard. Peut-être pas. C’est sur son chemin. Elle aimerait poursuivre sa route mais la forêt la retient. C’est difficile de trouver son chemin. Difficile de se trouver. D’être infinie dans un monde fini.
Elle perd son temps avec l’Ermite. Lui il est là depuis longtemps. Il ne cherche pas à partir. Ici il est seul et c’est ce qu’il a toujours voulu. S’éloigner de la folie des hommes. Dans le silence. Mais l’arrivée de Léopoldine fait ressurgir les mots, les questions, les vieux démons.