Le temps d’un ascenseur pour pitcher

Blog des étudiants du Master pro scénario (Nanterre)

Les vingt sept candidats du Stand up des Bleus se sont prêtés au jeu du pitch en une minute, ce matin, à l’espace éphémère du festival.

Au programme de ce « module : Préparation au pitch », une présentation dynamique et enthousiaste de Marie-Servane Bargy qui a su motiver les troupes timides et stressées. Un réveil haut en couleur appuyé par Christelle George et Ghislain Cravatte.

De précieux conseils ont été donnés aux candidats : Attitude à adopter face aux professionnels, parfaite maîtrise des concepts et enjeux dramatiques du scénario, capacité à gérer le stress. Le maître mot à retenir c’est « convaincre », par son projet et par sa personne, tant à l’écrit qu’à l’oral. Quelques règles de base permettent d’éviter un refus trop expéditif du producteur : Bien connaître les formats, ne pas oublier le titre, le genre, la cible et surtout, se relire !

Les candidats, l’un après l’autre, sont montés sur scène pour défendre leur projet aux thématiques et univers différents. Les erreurs à ne pas commettre ont également été pointées du doigt, comme celle d’éviter une perte de temps inappropriée sur de menus détails ; car parfois on a très peu de temps pour pitcher devant un producteur.
C’est par une anecdote significative que Ghislain Cravatte en témoigne : Le temps de descendre quelques étages en ascenseur et il avait pitché son projet à un producteur récalcitrant.

Vous retrouverez les douze candidats sélectionnés pour le Stand up des Bleus jeudi 3 avril et le vendredi 4 avril à 17h30 au Pop up Cabaret.

Charlène Amiard et Annelyse Batrel