Julia FAURE

Présidente du jury jeune

Ancienne élève du CNSAD, elle est dirigée dans le cadre du festival d’Automne (1998) par le metteur en scène Klaus Michael Gruber aux côtés de Michel Piccoli dans Les Géants de la montagne (Luigi Pirandello).
La même année elle suit les cours de Philippe Garrel qui lui offre son premier rôle au cinéma, l’héroïne de Sauvage Innocence.
Elle joue la sœur de Marion Cotillard dans Jeux d’enfants (2002) de Yann Samuell. Thierry Jousse filme son portrait rêvé dans Julia et les hommes (2002) face à Philippe Katerine. Le réalisateur américain Christian Leigh l’engage pour jouer l’épouse de Guillaume Depardieu dans Process (2003), sélectionné à la Berlinale ; Ken McMullen lui écrit le rôle d’une délinquante semant le trouble entre le philosophe Bernard Stiegler et le comédien Dominique Pinon.
Parachutée dans Camille redouble (2012), elle y joue Louise, l’adolescente bigleuse et bouleversante qui lui vaut d’être nommée pour le César du Meilleur Espoir.
En 2013, Julia incarne la reine des escrot-girls de Paris dans A coup sûr, premier film de l’écrivain Delphine de Vigan.
Elle retrouve sa Suisse d’origine en 2014 pour interpréter la brillante juriste de Pause, de Mathieu Urfer, projeté sur la Piazza Grande au festival de Locarno.
Enfin, Pascal Bonitzer lui propose le rôle d’une jeune chanteuse fantasque et désinvolte dans Tout de suite maintenant, dont le tournage débute en mars 2015.

Au théâtre, elle joue dans la troupe de Stanislas Nordey, alors directeur du TGP de Saint-Denis. En 2016 elle remontera sur les planches dans la mise en scène de Qui a peur de Virginia Woolf par Alain Françon, aux côtés de Dominique Valadié et de Wladimir Yordanoff.