Jérémy LARCHEVÊQUE

Compétition création - long métrage
Forum des auteurs de fiction

« Fleur d’asphalte »

Malgré des premiers cheveux blancs à l’âge de treize ans, c’est sans soucis que Jérémy Larchevêque use les bandes de ses VHS davantage que les bancs de l’école. De solides références en nombre d’heures de télé plus tard, c’est tout naturellement qu’il finit par y travailler, durant douze années. Mais à force de monter, sans jamais descendre, il manque d’air et décide d’en changer. Direction l’université, où il n’avait jamais mis les pieds, et un premier passage par Valence pour bloguer. Avec un Master 2 Scénario dans les poches, il passe ensuite ses journées entre un chat et un mac à faire ses gammes de blanches et de noires, histoire de voir si c’est faisable d’écrire des histoires à voir. En résulte une poubelle pleine et quelques passages à garder pour les bas de laine. Fleurs d’asphalte est son premier long métrage.

Synopsis

Fleurs d’asphalte
À bientôt quarante ans, Éric vit encore aux dépens de sa mère, Lou, une prostituée qui exerce dans un fourgon sur le bord d’une nationale. À l’aube de ses soixante ans, Lou n’a plus goût à son métier et, comme un baroud d’honneur avant de se retirer, elle tente d’aider une jeune prostituée roumaine enceinte à fuir le réseau qui l’exploite.
C’est en cherchant à lui obtenir des faux papiers qu’Éric rencontre Leïla et son père, qui tiennent un bistrot minable en banlieue. Comme Éric, Leïla sacrifie sa vie pour un parent en marge dont elle se sent responsable. Leur confrontation les place tous deux à un tournant de leur vie ; il est temps pour eux de couper le cordon et de s’affranchir d’un environnement qui les plombe.