Jean Baptiste DUSSEAUX

Compétition création - court métrage
Marathon d’écriture de court métrage en 48h

Jean-Baptiste Dusséaux est marqué très jeune par les photos de Cartier-Bresson, Salgado ou Erwitt et s’est parfois rêvé photographe de guerre.
Après des études d’anthropologie, de hongrois et un exil de plusieurs années à Budapest où il travaille comme assistant sur le film du réalisateur Béla Tarr, Le Cheval de Turin, il rentre en France pour commencer sa carrière comme documentariste : La Passion de Jacob Zuma en 2009, Joyeux Noël, Hugo Chávez ! en 2011, Les Fables de Maître Metzner en 2014.
Son premier court-métrage, Ceteris Paribus, questionnait les tenants et aboutissants de la prostitution. Kamarades, série de bande-dessinée dont il est l’auteur et dont le premier tome paraîtra en mai 2015, revisite la Révolution russe de 1917.
Le plaisir de raconter une histoire, simple ou compliquée, réelle ou fictive, triste ou joyeuse, reste pour Jean-Baptiste Dusséaux le seul moteur de son ambition de cinéaste et de scénariste. C’est ce qui explique la diversité des sujets et des traitements qu’il a explorés tant en documentaire qu’en fiction.

Synopsis

JE NE T’AIME PLUS, MON AMOUR
Une cité HLM de banlieue.

Le gardien d’un immeuble reprend le visionnage d’un film qu’il avait interrompu : une femme et son amant se rencontrent. Elle lui chante son amour. Dernier rendez-vous avant l’inévitable : tuer le mari.


GALAPAGOS

Patrick et Christophe se rendent sur les bords d’un lac gelé pour une partie de pêche entre amis.

Mais leur chien se détache.