Entretien avec Victor Dekyvere

Victor Dekyvere est journaliste, cinéaste et scénariste.
Il anime ici nombre d’entretiens, ainsi que les prestigieuses cérémonies d’ouverture et de clôture.
D’un ton aussi mordant que pertinent, il donne la parole aux invités et échange avec eux.


Blog du Festival 2016 - Interview de Victor... par scenarioaulongcourt

Blogueur : Comment prépares-tu les rencontres que tu animes ? Suis-tu plutôt une liste de questions préparées en amont ou bien privilégies-tu davantage l’improvisation en rebondissant sur les propos de ton interlocuteur ?

Victor : Je travaille beaucoup en amont. En ce qui concerne les réalisateurs et les scénaristes, je regarde tous leurs films, je me documente. Ensuite, je cherche un angle, un paradoxe voire une théorie qui, pour moi, peut faire sens dans leur parcours. Tout ça me permet, lors de l’interview, de mettre les questions de côté pour me concentrer sur le moment présent, l’instantanéité de l’échange. J’essaie de privilégier l’aspect vivant de la rencontre mais j’ai remarqué que pour ça il fallait avoir beaucoup bossé avant. J’ai toujours peur que les bonnes questions arrivent une fois que l’entretien est terminé…

Blogueur : Emploies-tu les mêmes approches auprès des différentes personnes que tu interviewes ? Comment gères-tu les réactions diverses selon chacun ?

Victor  : Certains sont plus généreux que d’autres ou sont simplement plus à l’aise. Mais globalement, tout se déroule toujours bien : on est heureux d’être là, heureux de se parler. Les gens sont friands d’entendre parler quelqu’un de son expérience…

Blogueur : Tu n’es donc jamais déstabilisé ?

Victor  : Non. Je pose les questions et j’ai envie d’avoir les réponses, quitte à insister un peu pour les avoir !

Blogueur : Effectivement, il t’arrive même d’être un brin piquant !

Victor : C’est vraiment quelque chose qui m’amuse. Je déteste qu’on parle pour ne rien dire, ça n’a aucun intérêt. J’aime jouer ce rôle là pour tisser un échange authentique : c’est ça qui est excitant, stimulant.

Blogueur : Le mot de la fin, Victor ?

Victor : Je trouve que le festival fait un travail formidable tant pour les professionnels que pour les habitants de Valence. J’ai vraiment eu beaucoup de chance d’avoir été associé à cette 19e édition.