Entretien avec Lucie Fréjaville et Justine Gautier

Rencontre avec ces deux anciennes étudiantes de l’École de la Cité, diplômées en 2014, à Valence pour la première fois en tant que « Bleues ».

Depuis leur rencontre à l’Ecole de la Cité, ces deux jeunes auteurs ont fondé le collectif « Peach », pour pallier à leur entrée dans la vie active de scénariste : elles co-écrivent régulièrement mais sont venues à Valence avec deux projets personnels qui leur tiennent particulièrement à cœur : un long-métrage d’animation pour Justine (Les Tisseuses, qui a reçu l’aide à l’écriture de la région Ile-de-France) et un projet d’unitaire sur un ton décalé pour Lucie (OdèT).

Elles ont eu la chance de faire partie des 20 projets sélectionnés pour être pitchés devant un jury de professionnels. Si l’exercice est délicat, l’expérience a été payante pour Lucie, qui aura 3mn pour pitcher ce soir au Stand-up des Bleus
.
Forte de leur expérience au sein des Bleus, elles ont pour projet de revenir l’an prochain avec une accréditation MIIE cette fois, pour présenter les projets qu’elles auront mûris d’ici là.

En plus de la compétition, l’expérience des Bleus leur a permis de mieux comprendre certains aspects administratifs et légaux (souvent obscurs) du métier de scénariste lors de conférences et de master class données par des professionnels.

Mais ce qu’elles retiennent surtout de Valence Scénario, ce sont les rencontres, souvent inattendues. Elles ont ainsi rencontré Beatriz Herrero lors du dîner des Bleus mercredi soir, qui est devenue leur acolyte de festival et qui les soutient dans la préparation du pitch de ce soir.

Pour les deux jeunes auteurs, l’espace Bleu s’est révélé être une très bonne première approche au cœur d’un festival « intimiste », où producteurs, auteurs et agents sont accessibles et bienveillants.