Écrire le son au cinéma

Durée : 9 jours - 54 heures
Dates : du mercredi 27 au samedi 30 mars 2019 et du mardi 2 au samedi 6 avril 2019

Lieu : Valence (Drôme)
Nombre de stagiaires maximum : 5

Date limite d’inscription : 26 février 2019


Pour la onzième année consécutive, Scénario au long court Formation met en place un atelier pratique de réalisation qui propose de construire un film en pensant d’abord sa matière sonore : les Portraits sonores.

L’explorateur sonore Daniel Deshays anime ce stage d’essai, d’observation et d’écoute.

« Le son apparaît peu dans les scénarios. Son existence est cependant induite par un certain nombre de décisions : l’âge et le sexe des personnages déterminent la nature sonore des voix, les acteurs jouent dans l’acoustique de décors choisis au préalable par l’écrit. Et si l’on tentait de procéder autrement ? Au lieu de partir d’un texte, construire en employant directement la matière sonore. Avec cette « part vivante » trop riche pour être écrite. Construire avec des « ensembles sonores constitués du réel » saisis par la prise de son, ou bien, en organisant les éléments sonores pour les mettre en scène devant le micro : choisir l’acoustique des lieux, la nature des voix, des actions, et des points de vue ».
Daniel Deshays

En abordant les pratiques de prise de son direct, chaque participant peut mieux appréhender la réalité et les possibilités de l’écriture sonore et reconsidérer la place du son dans la réalisation. Il s’agit de faire apparaître la diversité et la singularité d’une nature acoustique.

Ce stage se déroule en trois parties :

  • Une première session est consacrée aux interventions de Daniel Deshays, aux travaux personnels (écriture, enregistrements, prises de vues et montage), aux écoutes et visionnements collectifs après une prise en main des enregistreurs sonore.
  • La deuxième session est dédiée à la mise en pratique de l’apprentissage avec la réalisation d’un film d’une durée maximale de 5 minutes sans autre contrainte de genre ou de format que le film soit monté à partir de plusieurs enregistrements de sons et d’images fixes ou mouvantes non synchrones.
  • Le stage se termine par la présentation officielle des travaux dans le cadre de Valence, scénario festival international des scénaristes. Chaque stagiaire est accrédité gratuitement.

PUBLICS CONCERNES

Profil professionnel des stagiaires :
Les réalisateurs de documentaire ou de fiction, les assistants réalisateurs, les techniciens son, les illustrateurs sonores, les monteurs désirant approcher et mettre en oeuvre la création sonore.

Pré-requis, expérience professionnelle :
Maîtriser la prise de vue par l’intermédiaire d’un appareil photographique ou d’une caméra numérique.
Bonne connaissance d’un logiciel de montage (types Final cut ou Pro Tools).

LIEU
L’atelier Portraits sonores a lieu au Pôle image de la Cartoucherie en partenariat avec La SACEM, NAGRA France, La SCAM et Le festival international des scénaristes.

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

Ce stage permet la mise en pratique de l’écriture sonore avec la réalisation d’un essai cinématographique de 5 mn. Ce film valide les nouvelles compétences en matière sonore du stagiaire. Film qu’il pourra présenter, par la suite, dans ses recherches d’emplois.

  • Il facilite l’acquisition de nouvelles connaissances et compétences à propos de la place du son dans la réalisation.
  • C’est un atelier pratique d’observation et d’écoute.
  • Il favorise le mélange de stagiaires aux niveaux des pratiques, de l’âge et des origines. Ils apprennent à construire un réel espace de partage, dans un esprit non compétitif, où les écoutes collectives sont très bénéfiques.
  • Il permet d’avoir des retours précieux dans un cadre professionnel sur leurs travaux au cours de la présentation finale pendant le Festival international des scénaristes, dans une même écoute et un même regard. La parole des professionnels, présents dans la salle permet de considérer chaque approche en donnant la parole à chaque auteur.
  • Ce stage offre la possibilité de prendre conscience de l’importance décisive du travail effectué en amont, c’est-à-dire par la prise de son personnelle déterminant l’écriture de la forme.

« C’est après avoir vu les travaux effectués dans le cadre de la Formation Portraits sonores, que le directeur du département scénario de la Fémis a développé ce stage
pour ses étudiants. Ils ont pu effectuer cette démarche y trouvant la qualité d’approche et l’ouverture à la « conscience de l’espace » nécessaire à l’assise de leur
travaux de scénarisation.
Ainsi, « la méthode » est allé bien au-delà de ce qu’elle s’était proposé de questionner au début de la mise en place de ce stage voilà déjà dix ans : faire entendre le son du cinéma. Ici c’est l’apparition d’une dimension beaucoup plus libre et inattendue du traitement du récit qui surgit : nous souhaitions faire entendre le cinéma, c’est un autre cinéma qui apparaît et qui rend compte par le renversement
de la procédure de construction d’une autre dimension de l’écriture de la sensibilité cinématographique.
Ce stage son, loin d’accepter de se placer à l’endroit obligé, lieu où le son est toujours ramené — la technique — ce stage révèle tout au contraire une place beaucoup plus
essentielle, nécessaire à faire surgir un regard sur le monde : sa mise sous écoute, une écoute non des indices illustratifs ou bavards de l’image mais une écoute révélant l’assise structurante des mouvements sonores du monde qui sont autant d’indices d’échanges, d’actes et de relations qui s’effectuent entre les êtres vivants. »

Daniel Deshays

PLANNING

PORTRAITS SONORES – 1re partie
du mardi 27 mars au vendredi 30 mars 2018 : 4 jours de formation à Valence.
Encadrement pédagogique : Daniel Deshays.

Mardi 27 mars
Journées de prise en main du matériel :
Matinée d’installation et de présentation du projet par Daniel Deshays.
L’après-midi est consacrée à la répartition et la prise en main du matériel.
Un temps en fin de la journée est prévu pour le visionnage de films commentés par Daniel Deshays

Mercredi 28 mars
Journée de découverte et d’expérimentation : Première prise de son et d’images
Après la visite du lieu d’inspiration (généralement un monument, ou un lieu) ex : La Cartoucherie à Valence, les stagiaires se lancent dans leur première prise de son et d’images. Les stagiaires sont accompagnés en suivi individuel ou par petits groupes par leur tuteur, tout au long de la journée. Après le rendu du matériel, les stagiaires ont le loisir, s’ils le souhaitent, de présenter leur travail de la journée à l’ensemble du groupe, pour une écoute collective, afin de se préparer à la journée de demain.

Jeudi 29 mars
Ecoute collective :
Les huit projets seront écoutés en groupe et commentés par Daniel Deshays.
L’après-midi les stagiaires repartent en repérage sons et images

Vendredi 30 mars
Ecoute collective :
Chaque stagiaire doit repartir de cette première partie de formation avec une idée assez précise de son projet. L’écoute collective (soit la confrontation à l’autre et à ses pratiques) est à présent bien acceptée. Chaque approche et considérée et le stagiaire en tirera profit pour améliorer, par la suite, son travail.

PORTRAITS SONORES – 2e partie
du mardi 3 avril au samedi 7 avril 2018 : 5 jours de formation et de participation au Festival des scénaristes à Valence.
Encadrement pédagogique : Daniel Deshays
Un technicien moteur son

Mardi 3 avril
Ecoutes, visions, et échanges sur les films en cours :
Chaque stagiaire présente à nouveau son projet de film au groupe sachant qu’il a mis à profit le temps de réflexion et de recherche possible entre les deux parties du stage. Le stagiaire aura également la possibilité de revenir sur sa première prise de son effectuée pendant la première partie du stage.

Mercredi 4 avril
Retour sur le lieu d’inspiration :
Travaux individuels accompagnés par Daniel Deshays (prise de son et d’images éventuellement début du montage pour les plus avancés).

Jeudi 5 avril
Premier montage :
Cette journée est consacrée au montage. Les stagiaires doivent commencer à finaliser leurs travaux et à se confronter au difficile exercice de la cohérence, du sens, du rythme pour une durée de film de cinq minutes. Le suivi du travail se fait individuellement accompagnés par Daniel Deshays complété par des écoutes, visions, et échanges collectifs

Vendredi 6 avril
Suite des montages et mixages avec l’aide si nécessaire d’un technicien. Dernières retouches et sorties des films individuels.

Samedi 7 avril
Présentation des Portraits sonores en public.
La parole des experts, présents dans la salle (professeurs, conservateurs, directeurs d’action culturelle des sociétés civiles, professionnels) permet de considérer chaque approche en donnant la parole à chaque réalisateur pour sa présentation.

METHODE PEDAGOGIQUE

Toute l’originalité et la force pédagogique du stage Portraits sonores reposent sur trois dispositifs essentiels :

✔ Les partenariats
Les partenariats que l’association Scénario au long court formation est en capacité de créer : avec Le festival international des scénaristes (les stagiaires y sont accrédités gratuitement) La Cartoucherie (qui assure le confort des salles et un vrai partenariat artistique exigeant) , les monuments nationaux comme une église, un lieu du patrimoine (Lieux d’inspiration pour les Portraits sonores intrinsèquement porteur de sens et de magnificence) ou encore avec la société NAGRA (pour le confort technique).

✔ L’excellence des formateurs
La pédagogie et la personnalité de Daniel Deshays : professionnel hors du commun, dévoué à la formation et à la transmission, il met tout son savoir et ses compétences au service des Portraits sonores. Sa notoriété est importante, son temps précieux, sa gentillesse extrême et son savoir immense (voir CV). C’est donc une vraie chance pour les stagiaires d’avoir la possibilité de côtoyer l’enseignement de Daniel Deshays pendant 9 jours.

✔ La confrontation au public
Acquérir de nouvelles compétences en matière sonore et dans sa relation à l’image est une chose, présenter son travail en public en est une autre. L’originalité du stage Portraits sonores reposent aussi sur cette finalité : présenter son travail devant un public choisi (celui d’un Festival professionnel nationalement reconnu) cadre l’atelier de manière temporelle et critique. Le stage n’est plus qu’un simple exercice qui se clôt sous le regard bienveillant et souvent amical des autres stagiaires. c’est un stage qui se termine par une présentation à ses pairs, voire à son univers professionnel. C’est le grand oral, là où l’on s’expose. Cet apprentissage ne manquera pas d’être utilisé par la suite par les stagiaires pour leurs démarches professionnelles.

✔ Respect des étapes pédagogiques : le stage se déroule en deux temps afin de permettre aux stagiaires d’emmagasiner les nouvelles connaissances, puis de les transcender pour s’en emparer.

✔ L’apprentissage de nouvelles connaissance par l’étude : pendant le stage Daniel Deshays présente et commente un certain nombre de films. Le choix des films présentés répond à une double volonté : d’une part faire apparaître la diversité de l’écriture sonore cinématographique, d’autre part la spécificité des formes sonores comme réponse au sujet ou à la problématique portée par le film lui-même. Exemple de films présentés : Les sons L’Immortelle, Alain Robbe-Grillet : traiter le sujet avec le son. Les voix : Une visite au Louvre, Jean-Marie Straub, Danièle Huillet. Moi un noir, Jean Rouch : réaliser les voix-off. Les musiques Le territoire des autres, François Bel, Gérard Vienne et Michel Fano. Prénom Carmen, Jean-Luc Godard : organiser l’énergie des flux. Reconstruction Lucebert, temps et adieux, Johan van der Keuken : rejouer les formes visuelles et sonores.

✔ Un lieu d’inspiration : généralement un monument historique avec visite et accès au lieu gratuitement.

✔ L’apprentissage technique de la manipulation d’un NAGRA

MOYENS TECHNIQUES A LA DISPOSITION DES STAGIAIRES

L’association Scénario au long court formation met à disposition des cinq participants :
5 Nagra (enregistreur sonore très puissant et performant)
3 micro Cardio
3 Bonnettes nylon
3 suspensions SHURE
3 alimentations 48 V Phamtom à Piles
1 mixette stéréo 2 entrée
3 perchette Ambient
3 casques stéréo

PS : le stagiaire doit obligatoirement disposer d’un appareil photographique ou d’une caméra numérique. Il doit également possèder un ordinateur équipé d’un logiciel de montage
Nombre de stagiaires par poste de travail :1

MODALITES D’EVALUATION :

A l’issu de la formation le stagiaire présente son film au public et devant un comité d’experts le samedi 7 avril 2018 dans le cadre du 21e Festival international des scénaristes à Valence ou chaque stagiaire est invités.
Chaque stagiaire est évalué par Daniel Deshays avec une fiche d’acquisition de compétence.

INSCRIVEZ-VOUS