Le Forum des auteurs : des projets qui n’attendent que de pouvoir sortir de l’œuf.

Blog des étudiants du Master pro scénario (Nanterre)

Forum des auteurs du 2 avril

14h30

« Je m’appelle Petit Troll. J’ai tout d’abord germé dans l’esprit de ma mère Erika HAGLUND avant de finalement être conçu à son atelier-scénario de la FEMIS.
Je n’existe pas encore tout à fait, mais aujourd’hui j’ai déjà le droit à une présentation dans les formes.
Encadrée de mes deux parrains (Vincent POYMIRO, scénariste, et Alexandre CHARLET, producteur), ma mère fait déjà en sorte que j’aie un jour la chance d’exister en séduisant un public pendu à ses lèvres. En grande partie suédoise comme elle, je suis librement inspiré de la vie de Selma Lagerlöf, auteure de Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède et première femme à avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1909. Je raconte sa jeunesse. Une adolescence très liée à l’imaginaire grâce auquel Selma réussira finalement à s’émanciper entres autres d’un ogre de père et d’un bourreau de médecin.
C’est particulier : je n’existe pas encore mais j’ai déjà l’impression que les gens réunis ici ont hâte de me voir débarquer. On n’a pas encore trouvé le producteur qui m’adoptera mais, dans cette salle, je sens que j’ai un public à qui envoyer mes futurs faireparts. »

15h30

« Je m’appelle Melvile. Je suis, au départ, la ville fictive du roman graphique éponyme de Romain RENARD (Une trilogie dont le premier tome, L’histoire de Samuel Beauclair, est déjà paru). Et puis ce dernier a considéré que je pouvais être plus que ça. Alors j’ai été une application sur tablette pour prolonger l’expérience BD. Puis j’ai eu droit à une bande originale, toujours composée par mon auteur.
Aujourd’hui, je suis devenu un projet de long-métrage. Je regrouperai au final les trois tomes de la trilogie. Entouré de mes deux parrains, le scénariste Marc SYRIGAS et le producteur Ron DYENS, j’ai la chance d’être pitché et interrogé en public. Certains m’ont déjà lu, quelques-uns m’ont exploré sur d’autres supports. Comme dans un atelier ouvert, le forum me confronte à des inconnus. Qu’ils me connaissent ou non, je sens qu’aujourd’hui j’ai attisé leur curiosité. Une vie entre les pages puis une vie à l’écran. J’ai comme l’impression que mon histoire est loin d’être terminée."

Rémi Tramma