Benjamin Siksou

CHANTEUR, MUSICIEN, COMÉDIEN

Furtivement étudiant en Histoire de l’Art, Benjamin Siksou fait ses armes dans la jungle des jams sessions du Caveau des Oubliettes ou, entre amis, dans de petites salles parisiennes comme le Swan Bar. Il se forge un répertoire emprunt de blues autant dans ses reprises que dans ses premières compositions à la guitare.
En 2008, il atteint la finale de l’émission Nouvelle Star sur M6 où il se constitue un public qui lui reste fidèle.
La même année, il est pour la première fois à l’affiche de deux longs métrages tournés un an auparavant, Largo Winch de Jérôme Salle, et 15 ans et demi de François Desagnat et Thomas Sorriaux.
D’autres suivront par la suite : Mes chères études de Emmanuelle Bercot (2009), La vie au ranch de Sophie Letourneur (2010), Toi, moi, les autres de Audrey Estrougo (2011) et La vie d’Adèle de Abdellatif Kéchiche (2013).
Il sort un EP, Instantanées du 11/04/2009, souvenir d’une première tournée française, enregistré au Café de la Danse. Y figurent entre autres le morceau « My Eternity », co-écrit avec Hugh Coltman et une reprise de « Madame rêve » d’Alain Bashung.
Il participe à plusieurs projets parallèles, comme la sortie du vinyle One night stand, conçu avec les Horndogz (2013), ou l’album de standards de jazz So in Love avec André Manoukian et China Moses (2010) qui sera suivi d’une tournée.
Il figure également en tant qu’acteur ou compositeur au générique de divers courts métrages dont A bicyclette de Jean Douchet avec Claude Chabrol et Xavier Beauvois (2009) et Boys Band Theorie de Christophe Charrier (2013).
Il mêle son amour éternel du blues à la performance théâtrale avec le spectacle musical « Valises Blues » (2013) qu’il conçoit, écrit et produit spécialement pour le Festival Off d’Avignon.

Après avoir mûri son répertoire désormais uniquement en français dans diverses salles parisiennes comme Les Trois Baudets, La Java ou le Duc des Lombards, Benjamin Siksou s’apprête normalement à sortir son premier album studio.