Au café avec Jérémy Larchevêque, auteur de « Fleur d’asphalte », en compétition au Forum des auteurs.

Après 12 ans de montage pour la télévision, Jérémy intègre le master 2 « scénario et écritures audiovisuelles » de Nanterre en 2012. Aujourd’hui, il nous raconte son projet de long-métrage, « Fleur d’asphalte », en compétition au Forum des Auteurs.

« Au cours de mon année d’études, je me suis confronté au complexe du scénariste. Cela consiste à bloquer sur un sujet dès les premiers obstacles et à multiplier les histoires ». Désormais aguerri, Jérémy présente la première version de son long-métrage, 6 mois après ses premiers balbutiements.
Le pitch du film : Éric, 40 ans, vit encore avec sa mère Lou, une prostituée qui exerce sa profession dans un fourgon sur le bord de la route. Pour protéger sa mère et gagner sa vie, Éric est devenu son souteneur. Un jour, Lou décide d’aider une jeune prostituée, enceinte d’un client, à trouver des faux papiers pour rentrer chez elle en Roumanie. Dès lors, le couple mère/fils va devoir se remodeler...

Si l’atmosphère semble noire, Jérémy Larchevêque insiste sur le ton burlesque qui traverse son récit et le pittoresque de ses personnages. « Ils ont tous une faille et sont tous un peu grotesques » précise-t-il avec malice. Le casting imaginé par l’auteur pour les rôles principaux en dit long sur ses intentions : Gregory Gadebois et Josiane Balasko !

Le récit de « Fleur d’Asphalte » est surprenant, à la fois peu convenu et profondément touchant. Jeremy Larchevêque ne souhaite toutefois pas réaliser ce film et recherche un réalisateur ainsi qu’un producteur pour la suite. Nous lui souhaitons bonne chance dans l’aboutissement de ce projet singulier.