Animation 5/6
Dossier de candidature

JPEGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEG
JPEG

Documents demandés

Pour tous les candidats :
1. Un curriculum vitae et, s’il y a lieu, une présentation de l’équipe de création, accompagnée des curriculum vitae de ses membres.
2. Une note d’intention courte et directe de 3 000 signes maximum (voir ci-après).
3. Une lettre de motivation où l’auteur explique ce qu’il attend du workshop et particulièrement les problèmes qu’il rencontre pour achever son projet.
4. Un synopsis développé du concept (15 pages maximum) et, si nécessaire, un dossier littéraire et graphique ou visuel : architecture du projet, schéma de narration, etc.
Pour les projets de film long métrage
5. Un séquencier ou traitement (30 pages environ) et la continuité dialoguée (si elle existe).
Pour les projets de film court métrage
5. La continuité dialoguée (si elle existe).
Pour les projets de série
5. Le synopsis d’un épisode de 5 pages maximum (si possible)
Pour tous les candidats :
6. Éventuellement (optionnel), un dossier de recherche graphique, story-board, animatiques, etc.
Tous ces documents doivent impérativement être traduits en français si les originaux sont écrits dans une autre langue.

Tous les documents demandés doivent être fusionnés dans l’ordre mentionné précédemment en un seul PDF enregistré sous la dénomination suivante :
titre du projet (tel que mentionné dans le formulaire)-nom-prénom-animation

Note d’intention

Elle précise et confirme les intentions artistiques de l’auteur qui explique son projet, ses souhaits, ses intentions narratives et le potentiel de l’oeuvre.
Elle n’est pas une « lettre de motivation » pour venir au Festival, ni pour « se vendre » à un public. Elle se présente plutôt comme une « lettre ouverte » à ceux qui ne sont pas dans la tête de l’auteur mais qui veulent y entrer comme des premiers complices de cette création en devenir.
Elle doit à la fois susciter le désir de lire mais aussi aller au-delà, pour permettre aux lecteurs de lire entre les lignes sans projeter inutilement leurs propres interprétations.
Elle participe au respect de ce que l’auteur a choisi de raconter ou de livrer. La note d’intention, c’est une fenêtre ouverte sur le projet que l’auteur imagine dans une démarche sincère et réfléchie.

JPEG - 11.5 ko
RETOUR

JPEG - 11.5 ko
SUITE