Amélie DEYMIER

Après un cursus universitaire en Cinéma, Amélie Deymier termine ses études par un Master « Réalisation documentaire » à l’université Marc Bloch à Strasbourg. Au cours de cette année de formation elle réalise Récit d’Exil - 20’ sélectionné et primé dans de nombreux festivals en France. En 2009, elle part à Sarajevo tourner Yougostar, un documentaire de 52’ produit par Cerigo flms. La même année elle intègre « L’atelier documentaire » de la Fémis pour y écrire Théâtre de guerre. Un projet soutenu par l’aide à l’écriture « Brouillon d’un rêve » (SCAM). Très sensible à la question du son, elle suit ensuite « L’atelier documentaire de création sonore » organisé par Phonurgia Nova.
Elle réalise Lost Property, puis 33 tours au fond des bois pour « Les passagers de la nuit » sur France Culture. Deux pièces sonores de 6’ mettant en scène un matériau documentaire dans un récit fctionnel. C’est à partir de là qu’elle commence à travailler sur le récit fctionnel, tout en cherchant à approfondir son approche du sonore dans son travail flmique. Dans cette perspective, elle participe à l’atelier « Portraits sonores » (Festival International des Scénaristes - Valence 2012). Elle y réalise Réminiscence, un flm de 6’ sélectionné au concours « Lignes de court » (Libre court - France 3).
S’en suit l’écriture de « La chambre vide », un court-métrage de fction sélectionné pour le Label 2013 de La Maison du flm court. Aujourd’hui, elle travaille à l’écriture de « Otokonoko » (titre provisoire) un projet de long-métrage dont l’intrigue se passe au Japon.

Elle vient à Valence du 8 au 12 avril pour proposer ces deux projets à des producteurs, mais aussi pour rencontrer des scénaristes en vue de futures collaborations.