Agnès de Sacy Présidente du Grand Jury

Agnès de Sacy, scénariste, sera la 17e Présidente du Grand Jury du Festival de Valence et des Rencontres internationales des scénaristes.
Elle dévoilera petit à petit les membres de son jury, composé uniquement de femmes réalisatrice, comédienne, productrice...

Passionnée par le théâtre, Agnès de Sacy suit des études théâtrales et écrit Sanguine, sa première pièce, en 1986. Les représentations terminées, on lui propose d’en faire une adaptation audiovisuelle. Elle se pose alors la question de la spécificité de l’écriture cinématographique et intègre La Fémis où elle croise la route de Pascal Bonitzer, directeur de la section scénario, et des élèves des promotions précédentes avec qui elle travaillera par la suite comme Hélène Angel, Jean-Claude Janer, Orso Miret, Noémie Lvovsky. Diplômée, elle est assistante-réalisatrice de Christian Vincent, scripte d’Arnaud Desplechin et réalisatrice de documentaires et de courts métrages. Mais c’est dans l’écriture, sa passion de toujours, qu’elle va se révéler jusqu’à s’imposer comme une grande scénariste du cinéma français.
Depuis 1999, elle écrit ou coécrit de nombreux scénarios de longs métrages pour Jean-Claude Janer (Superlove en 1999), Hélène Angel (Peau d’homme cœur de bête en 1999, Léopard d’or au Festival de Locarno) Orso Miret (De l’histoire ancienne en 2001, Prix Jean Vigo et sélection à la Semaine de la critique à Cannes), Mostéfa Djadjam (Frontières en 2001, Prix du public et lecture de scénario des Premiers plans d’Angers), Roschdy Zem (Mauvaise foi en 2006, nommé au César du meilleur premier film), Jean-Marc Moutout (La fabrique des sentiments en 2008).

La rencontre avec Valéria Bruni-Tedeschi, que Noémie Lvovsky lui présente, est le début d’une fidèle collaboration à trois : Il est plus facile pour un chameau en 2003 (Prix Louis Delluc, Meilleur premier film au Tribecca Film Festival de New-York et nommé au César de la meilleure première œuvre de fiction), Actrices en 2007 (Prix spécial du jury Un certain regard à Cannes) et Un château en Italie en 2013 (Sélection officielle à Cannes).

Parallèlement, elle retrouve Zabou Breitman, qui avait joué dans une pièce de théâtre qu’elle avait adaptée dans les années 80. Ensemble, elles écrivent L’homme de sa vie (2006), Je l’aimais (2009) et No et moi (2010).

Pour Philippe Godeau, elle adapte Le dernier pour la route en 2009 (Nommé, entre autres, au César de la meilleure adaptation) et 11,6 en 2013.

En 2012, elle retrouve Pascal Bonitzer, son ancien professeur à La Fémis, pour le scénario de Cherchez Hortense (Sélection hors compétition à La Mostra de Venise), qui affirme avoir trouvé en elle « (…) une scénariste pas seulement solide, mais profonde, qui ne lâche pas quand des fils de la narration restent épars (… ) ».

Son épouse, qu’elle a coécrit avec le réalisateur Michel Spinosa, sortira en salles le 12 mars 2014.