Agathe Bonitzer

COMÉDIENNE

PRÉSIDENTE DU JURY JEUNE

Fille des réalisateurs Pascal Bonitzer et Sophie Fillières, Agathe Bonitzer fait ses premiers pas devant la caméra à l’âge de huit ans dans Trois vies et une seule mort de Raoul Ruiz, en 1996. L’adolescente revient en 2003 dans la comédie de son père, Petites coupures, et enchaîne avec deux autres films, Un homme un vrai des frères Larrieu, puis Les sentiments de Noémie Lvovsky. Parallèlement, elle s’inscrit au Conservatoire et entame un cursus en lettres modernes. Au cinéma, elle retrouve son père en 2006 et 2008 dans Je pense à vous et Le grand alibi. Sa performance la fait remarquer et elle collabore avec Christophe Honoré dans La belle personne puis joue dans Un chat un chat sous la direction de sa mère. En 2009, la comédienne est dirigée par Jacques Doillon, Le mariage à trois. Ses choix de carrière laissent transparaitre, jusqu’à présent, une image de fille à la fois douce, mystérieuse et désirable. L’année 2010 marque un tournant non négligeable dans son parcours, Bus palladium lui donnant la possibilité d’être connue d’un public plus large. 2012 constitue une accélération supplémentaire dans sa carrière, Agathe Bonitzer se retrouvant en tête d’affiche de deux films : Une bouteille à la mer, dans lequel elle joue pour la première fois en langue étrangère (l’hébreu), et À moi seule de Frédéric Videau. En 2013, Agnès Jaoui lui confie le rôle principal de Au bout du conte et Guillaume Nicloux la dirige dans La religieuse. En 2014 elle remonte sur les planches avec Fanny Ardant et Nicolas Duvauchelle dans Des journées entières dans les arbres. Elle tournera ensuite dans le prochain film de Pascal Thomas La maison du lys tigré.